Dans le Rétro

L'Églantino d'hier et d'aujourd'hui

L’Églantino do Lemouzi "l'églantine du Limousin" est fondée par une poignée de pionniers en 1933. Elle est déclarée en Préfecture du département de la Haute-Vienne à Limoges le 23 décembre 1933 sous le n° 0872000093, auprès des services du Préfet STIRN Myrtil (Préfet du dépatement de 1931 à 1934). Native de Limoges, capitale régionale et des arts du feu, la nouvelle société incarne la culture populaire de nos paysans limousins... Ambassadrice de sa ville Limoges et de sa région, elle porte haut les couleurs du Limousin, défend avec force les valeurs et les  traditions des gens d'autrefois...

Sa devise est :"Servir Limoges et le Limousin"...

Le Groupe a pour objet la recherche, la préservation, la promotion et la transmission de la culture et des traditions régionales... Dans le cadre de ses activités, ses membres portent deux sortes de vêtements d'origines rurales : le costume de travail ou les habits de fête, et autres équipements datant du 19ème siècle. En costume de fête, si les hommes portent le coutumier "feutre noir" chapeau aux larges bords ; les femmes, quant à elles, arborent la traditionnelle et exceptionnelle coiffe appelée "Barbichet", joyau du Limousin, l'une des plus belles coiffes régionales de France (cf.page relative aux costumes).

Ils ont marqué l'histoire - 1er Président de 33 à 1936

Armand COMBELLAS, 1er Président de 1933 à 1936, durant la période précédant 1933, le folklore limousin est endormi. C'est alors qu'Armand Combellas prend l'initiative de fonder un groupe sur une base populaire et, rapidement, il est entouré de gens pétris de talent et de bonne volonté...

L'Eglantino do Lemouzi voit le jour après une réunion tenue à Limoges au Casino (place de la République) et à laquelle sont déjà présents : Henri Couty, Pierre Guillot, et bien d'autres...

En quelques années, la Société acquit une solide réputation. Mais Armand Combellas avait de très nombreuses occupations et quelques trois ans après, il devait avec regret passer le flambeau...

Président de 1937 à 1980

Pierre GUILLOT, Président de 1937 à 1980, le second président, était comme son prédécesseur, un excellent patoisant. Durant quelque quarante trois ans de présidence, il a mené l’Églantino à travers de grandes manifestations françaises, de Paris à Bourges, de Charleville-Mézières à Nice, avec le désir de hisser toujours plus haut le folklore limousin...

A ce grand président, il convient d'associer Madame Pierre Guillot, disparue prématurément, qui avait apporté à la société toute sa délicatesse et aussi une saynète en patois : " lou tem passa" toute à la gloire de notre belle province...

Pierre Guillot, un passionné qui a consacré beaucoup de son temps aux autres, il a été également Maire de Panazol (87).

Président de 1981 à 1990

Henry COUTY, Président de 1981 à 1990, a été depuis la création du Groupe l'animateur permanent et incontournable ; au poste de secrétaire général, il a véritablement contribué au développement de la Société, assurant le travail administratif, mais aussi la vocation culturelle, la formation des jeunes, la préparation des spectacles, l'organisation des déplacements... Musicien, danseur, patoisant, il a enrichi le répertoire des pièces en langue limousine de "lo troyo" et "fo vou marida". Ses qualités de cœur alliées à celles non moins généreuses de son épouse Lucienne, ont fait que l'Eglantino do Lemouzi est devenue une grande famille, rassemblant jeunes et anciens dans une affectueuse ambiance. Un président que tous auraient souhaité conserver longtemps...

Présidents d'hier et d'aujourd'hui

2016 à ......... - André Jacques MAUGEIN, Président, danseur, choriste,

2015 à 2016 - Jean Louis BARDOU, Président, danseur, choriste,

2014 à 2015  - Henri LABRUNE, Président, ménétrier, chanteur,

2010 à 2013 - Bernard PRECIGOUT, Président, danseur, choriste

2007 à 2009 - Ludovic BOIS, Président, danseur, choriste

2004 à 2006 - Henri LABRUNE, Président, ménétrier, chanteur,

2001 à 2004 - Robert PEYROT, Président, conteur, chanteur,

1996 à 2000 - Marcel YSERD, Président, ménétrier, chef de chœur,

1991 à 1995 - Georges COUTY, Président, ménétrier,chanteur, danseur,

1981 à 1990 - Henri COUTY, Président et fondateur, ménétrier,

1937 à 1980 - Pierre GUILLOT, Président et fondateur,

1933 - 1936 - Armand COMBELLAS, 1er Président et fondateur.

Le quart de siècle & le 40 ème anniversaire

1958 : un quart de siècle - 11 octobre 1958, Hall de l’hôtel de Ville de Limoges, confirmation de la devise de l’Églantine do Lemouzi : " Servir Limoges et le Limousin" - Lors de ce 25ème anniversaire, le Président Pierre Guillot reçoit des mains de Louis Longequeue, Maire de Limoges, la nouvelle bannière en soie blanche, aux armes de la Ville, une églantine rouge et le nom du Groupe dont les lettres sont brodées en fil d'or... cela en présence des Gueules Sèches, la célèbre fanfare limousine... Pierre Guillot concluait : "Equesuello bannièro pourté très loin et per lounteim lu renoum de Limogei !"

1974 : 40 ème anniversaire, 4 mai 1974, soirée spectacle au Grand Théâtre de Limoges. Évocation de leur jeunesse de deux vieux paysans, une pièce écrite par Madame Pierre Guillot "Lou tem passa"... Invitée de marque la Chorale des Chanteurs Pyrénéens de Tarbes... Le spectacle rendait hommage à la tâche quotidienne, aux vieux métiers, rappelant les gestes ancestraux du faucheur, du faneur, du semeur, du batteur de fléau...

Le Cinquantenaire

1984 : Le Cinquantenaire, 12 mai 1984, soirée de gala au Grand Théâtre de Limoges, évocation de la vie paysanne régionale... de la rencontre au mariage "Vai falhei lous marida" - les moissons, la batteuse, "le Piarrou et la Lisou", "lo gerbo baudo, lo prado, lo veihado, la laveiris..."  le dernier acte de la saynète, la noce, qui rassembla l'ensemble des ménétriers et danseurs du Groupe... La soirée de ce demi siècle s'est terminée en apothéose par "Lo Roso de Plaï". Était présente en qualité d'invitée d'honneur la Chorale des Chanteurs Pyrénéens de Tarbes...

Du 14 au 20 mai 1984, dans le cadre du 50ème anniversaire se tenait une exposition au Pavillon du Verdurier, place St-Pierre à Limoges. Où instruments et vieux métiers sont présentés : luthier de vielle à roue, fabricants de cabrettes et d'accordéons diatoniques... sabotier, tonnelier, fabriquant de paniers en lianes de châtaigner, etc.; sont aussi montrés le repassage et la broderie de notre belle coiffe limousine "le Barbichet"...

Le dimanche 20 mai 1984 marque la fin des festivités du cinquantenaire, c'est vers 15h30, au Jardin de l’Évêché, que les groupes de la Fédération Marche Limousin, se rassemblaient pour évoluer tour à tour : La Bourrée, de Brive; l’École du Ventadour, de Tulle;  L'Eicolo dau Barbichet, de Limoges; L'Eicolo dau Mount-Gargan, La Croisille sur Briance; Lou Gerbassou, d'Ambazac; Los Veilhadors de San Juian (St Junien); L’Églantine do Lemouzi, de Limoges...

60 ème anniversaire

Sous la présidence de Georges Couty, le coup d'envoi des festivités a été donné, le vendredi 21 mai 1993, par le grand Marc M'Bahia, joueur emblématique, du Cercle Saint Pierre de Limoges. La manifestation placée sous l'égide de l'UAICF  et de la SNCF, a été célébrée lors du Grand Festival de Folklore qui s'est tenu au sein de la capitale régionale limousine, le samedi 22 mai 1993 : défilé dans la ville et animation des supers et hypers marchés, les enseignes "Coop et Mammouth" et de 17h00 à 18h00 spectacle, offert aux voyageurs, dans le hall de l'une des trois plus belles gares de France "Limoges Bénédictins"... La soirée de gala s'est déroulée au Palais des Sports de Limoges pour un spectacle de 2h30.... plus de 150 danseurs, ménétriers et chanteurs ont assuré un spectacle haut en couleur et riche en émotions... les organisateurs, acteurs, chanteurs, conteurs, danseurs, ménétriers, dans l'ombre ou sous les projecteurs, ont enthousiasmé plus de 3000 personnes venues voir et entendre les cultures et traditions régionales des gens d'autrefois...

Dimanche 23 mai les groupes se rassemblaient à 11h00 en l'église de Saint-Michel des Lions à Limoges, pour une messe chantée par les chœurs des Chanteurs Pyrénéens de Tarbes, accompagnés par l'organiste Pierre Deblois, petit fils du poète limousin Jean Rebier, dont les textes servent souvent de support à L’Églantino do Lemouzi... La commémoration prenait fin le dimanche lors de la journée des Provinces à la Foire Exposition de Limoges...

Les groupes présents représentant leur région : Les Chanteurs Pyrénéens (Bigorre), Les Farandoleurs Cheminots Nîmois (Provence), Les Jasées de Châlons sur Marne (Champagne), La Savoie de Chambéry (Savoie) et l’Églantino do Lémouzi (Limousin)...

70 ème anniversaire

C'est sous la présidence de Robert Peyrot que l'Eglantino do Lemouzi va fêter ses 70 ans. Le "Popu" dans son édition du mardi 11 mars 2003 titrait :" 70 bougies pour l’Églantino" - "la polka des souvenirs"... L’Églantino va durant cette année 2003 fêter ses 70 berges, en France et dans l'Europe où le Groupe Limousin porte et exporte la culture populaire... Le programme régional des festivités se déroulait ainsi : Dimanche 23 mars : salle des fêtes de Landouge, thé dansant avec Claude Frédière, où plus de 250 personnes ont pris part à la fête... Dimanche 4 mai : messe en l'église gothique du 13ème siècle dédiée à Saint-Just, à St-Just-le-Martel, puis une rencontre folklorique en grande pompe, avec les Pastoureaux du Pays de Brive (de Saint-Pantaléon de Larche), Lous Companhos de la Borreïras (de Saint-Sornin-Lavolps) et L’Églantino do Lemouzi... Samedi 22 novembre à Saint-Juste le Martel 20h30, spectacle avec L’Églantino do Lemouzi et la production d'une pièce écrite par Henri Labrune "lou cado de la maï Cati". Ce sont plus d'une centaine d'amis venus assister à cette soirée clôturant les festivités...

Lors de cette année le Groupe Limousin participera  à Toulouse capitale de l'Occitanie au "Grand Fenetra"...

80 ans en trois temps

80 ème anniversaire

Les 80 printemps de l’Églantino do Lemouzi se sont déroulés telle une bourrée limousine ternaire, avec "trois temps forts et une variation". Les festivités ont été menées de main de maître, par les membres du groupe, où chacun avait une tâche bien définie et où Bernard Précigout, Président, a été secondé dans sa mission par Henri Labrune, deux passionnés et fervents défenseurs de la culture et des traditions limousines :

- 1er temps : le 26 mai 2013, c'est par une messe en l'église, gothique du 13ème siècle, Saint-Just, dite par l'abbé Soummagne que débutait cette journée anniversaire. Après l'animation des rues et le repas convivial, la manifestation s'est tenue dans les locaux du Centre International de la caricature, du dessin de presse et d'humour de Saint-Just-le-Martel (87), le fief du Maire Gérard Vandenbroucke, actuel Président de la Région Limousin... Étaient présents à ces festivités, le groupe Tud Er Mor (Bretagne), les Échos Limousins d'Argentat (19) et l’Églantino do Lemouzi... Bombardes et cornemuses bretonnes, se mêlaient aux cabrettes auvergnates et chabrettes limousines... Bourrées limousines et laridés bretonnes étaient au programme...

N'oublions pas le 16 juillet 2013, devenu un passage obligé et coutumier des animations estivales de la Ville de Limoges. C'est dans un écrin de verdure le Jardin d'Orsay, que l’Églantino do Lemouzi a offert un spectacle riche en couleurs et de très grande qualité au spectateurs venus nombreux. Où enchainements et alignements étaient dignes des plus grands... Bourrées, marches, mazurkas, polkas, scottishs, valses ont été de la revue... chants et gnorles n'ont pas été oubliés...

- 2ème temps : le 04 août 2013, lors du 1er festival de musiques et danses folkloriques à Châlus (87). C'est à la demande de M. le Maire que ce 1er Festival a été organisé, avec le soutien de la municipalité et le concours sans faille de L’Églantino do Lemouzi, et de son Président Henri Labrune, cheville ouvrière pour ce qui est de la recherche des groupes susceptibles de prendre part à la manifestation, ainsi que tout ce qui concerne la scénographie et programmation des spectacles...

C'est ainsi que six groupes ont répondus présents : Les Cigognes d'Alsace de Mulhouse (68), les Bouéradours Arédiens, de Saint-Yriex la Perche (87), les Echassiers Landais - Lous Cigalouns, de Morcenx (40), les Pastoureaux du Pays de Brive, de St-Pantaléon de Larche (19), l'Eglantino do Lemouzi, de Limoges (87), les Ballets Africains Fambondy de Casamance (Sénégal)...

En matinée, messe dominicale, en l'église Saint-Joseph des Feuillardiers, où les groupes Français participaient vêtus de leurs costumes traditionnels. L'après-midi était consacré aux diverses animations sur les sites touristiques et historiques de la ville : Château de Châlus Maulmont et le château de Châlus Chabrol (édifice marqué par la mort de Richard Cœur de Lions)... Quant à la soirée, elle se déroulait dans le magnifique cadre de verdure du Parc de la Tardoire, aménagé pour l'occasion en théâtre de plein air, devant un public venu nombreux, près de cinq cent spectateurs profitant d'un temps estival magnifique. Les différentes prestations ont été présentées par un connaisseur en la matière, notre cabretaire Henri Labrune, avec un mot pour chacun présentant les groupes, ces derniers se produisaient sur scène à tour de rôle...

Le final se concrétisait par la traditionnelle farandole de la Paix, avec la participation remarquée des Ballets Africains Fambondy, les Pastoureaux du Pays de Brive et l’Églantino do Lémouzi qui fêtait en cette année 2013, son 80ème anniversaire...

- 3ème temps : C'est le 7 septembre 2013 que prenaient fin les festivités du 80ème anniversaires, dans une salle Jean Moulin, comble pour l'occasion, où plus de quatre cent convives ont assisté à l'excellente prestation de tous les acteurs. La soirée de gala était animée, en ouverture par nos amis de l'Harmonie municipale de Limoges, puis par le groupe Vendéen, Les Migaillières, de La Châtaigneraie (85) et au final par "l'Octogénaire" l’Églantino do Lemouzi. Où après un spectacle éclectique, haut en couleur, de musiques et de danses traditionnelles, tous les spectateurs, amis de la culture, des arts et traditions d'autrefois, se sont retrouvés et régalés autour d'un gargantuesque et gouteux pâté de pommes de terre limousin et d'une pantagruélique et délicieuse brioche vendéenne, le tout était accompagné d'un cidre au goût de pommes du Limousin...

Par le petit bout de la lorgnette, nous vous disons :  "à bientôt pour le 90ème en 2023 ! "

Source :  Textes d'Henri Labrune, Président, de l'Eglantino do Lémouzi, de Jacques Maugein et des archives du Groupe.

Ménétriers, danseurs et autres

L’Églantino do Lemouzi, d'hier et d'aujourd'hui, a toujours été composé de ménétriers (musiciens). Ils jouent des accordéons, diatonique et chromatique, de la cabrette et chabrette, de la vielle à roue, du violon, de la flûte (petite flûte ou pipeau), etc. Une trentaine de danseurs complètent le Groupe, ceux-ci dansent sur des airs d'autrefois, bourrée, marche, mazurka, polka, scottish, valse, etc. Si les pas restent les mêmes, la chorégraphie est sans cesse renouvelée, améliorée. La programmation des spectacles est réalisée entre le régisseur  (ou chef de danse) en raccord avec les ménétriers. Lors des prestations, sous l'égide et la baguette du chef de chœur, le Groupe se transforme en chorale et chante des airs limousins d’autrefois... Les chansons, gnorles et autres histoires, peuvent être interprétées ou racontées en langue limousine...

Ambassadeur de Limoges et du Limousin

Le Groupe, considéré comme l'Ambassadeur de sa Ville et de sa Région "servir Limoges et le Limousin", depuis des décennies, assure des sorties en France et en Europe. Dans le cadre d'échanges et du rapprochement des peuples l’Églantino do Lemouzi a collaboré à de très nombreux festivals internationaux, en Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Italie, Pologne, République Tchèque... En métropole, il participe à des festivals nationaux ou régionaux... et locaux. En région Limousin et voisines, il coopère aux fêtes traditionnelles (fêtes des moissons, de la batteuse, des foins, de la châtaigne, des labours, des fleurs, des vieux métiers...), à diverses animations et cérémonies (foires, marchés, comices agricoles, vide greniers, puces, mariages, anniversaires, commémorations, reconstitutions, etc.), il contribue modestement à la lutte contre la solitude et l’indifférence, au profit de nos ainés en établissements, en souvenir du bon vieux temps...

Moyenne Franconie Allemagne

Relations avec la Moyenne Franconie Allemagne

Depuis 1985 l’Églantino do Lemouzi est jumelé avec le groupe "FROHSINN" de Bad Windscheim en moyenne Franconie, Allemagne. Les deux groupes assurent des échanges cordiaux et continus... Depuis et même avant, au regard d'excellentes relations, de très nombreux échanges ont été réalisés entre groupes des villes de la moyenne Franconie en Allemagne et de nombreuses villes de la Haute-Vienne et du Limousin...

Par sa sincérité, sa tenue, sa qualité artistique, sa capacité d'adaptation et son authenticité, l’Églantino do Lemouzi fait de l'identité culturelle limousine, un outil de promotion de Limoges et du Limousin.

 

Un palmares prestigieux

Il serait là trop long d'évoquer toutes les manifestations de l’Églantino do Lemouzi, alors concentrons nous sur les grands événements qui ont marqué profondément les participants "souvenirs" :

Dès 1935, Grand Théâtre de Bordeaux, 1937, l'Exposition Internationale de Paris, puis Sens, Bourges, Pougues-les-Eaux, Châtelaillon, Charleville-Mézières, Douai, Tournai, Orléans, Reims, Saintes, Bordighera, Pontivy, Tarascon, Toulouse, Châlon-sur-Marne, Clermont-Ferrand, Bagneux, Choisy-le-Roi, Agen, Flers, Nîmes, Mulhouse, Le Bourget, Bergerac, Caen, Monthéry, Loches, La Bourboule, La Baule, Tours... La liste est encore longue mais difficile à reconstituer.

Quelques jalons suffiront à présenter ce palmarès

25 juin 1939 Bourges, l'Eglantino s'est produite au Parc des Expositions devant plus de seize mille spectateurs...Le public fit un accueil chaleureux aux Limousins qui eurent maintes fois les honneurs du bis... Ils sont honorés par la présence du Sénateur Maire Madame Germaine Garat...

28 septembre 1947 fête de la commune libre de Saint-Jâmes-en-Bourbonnais, prélude au célèbre festival folklorique de Gannat.

Juillet 1950 Tournai étape sympathique en terre Flamande, Premier Festival des Provinces Française de Belgique, le Président des amis de Tournai, écrivait :"Nous espérons que cette journée resserrera davantage encore les liens entre nos deux pays dont les cœurs, ainsi que vous avez pu le constater, sont très proches l'un de l'autre."

Septembre 1955 à Douai, l'Eglantino a conquis des milliers de personnes : "un triomphe pour les Limousins" pouvait-on lire dans Nord Martin. Et cette lettre d'un spectateur :"Il est réconfortant de constater, le souci que vous professez de maintenir et partager des traditions toujours bien ancrées chez vous... Vous émouvez profondément à la fois la masse et les cultivés."

Des calendriers chargés :

1973 : en juin le groupe avait déjà parcouru plus de 4000 kilomètres hors du Limousin : Coutras, Saint-Ceirs-sur-Gironde (fêtes des vignes...) Reims (Fête de Jeanne d'Arc...), Tarascon (fête traditionnelle Tarasque...) et à Limoges les premières estivales du mois de juillet...

1976 : autres exemples : Charroux, Limoges, Ambazac, Voutezac, Bellac (avec la Garde Républicaine de Paris...), Pylas-sur-Mer (50ème anniversaire du Syndicat de la Ville...), Cussac (fête des Fontaines...)... Semaine 14 juillet tournée de la Côte d'Azur (Festival de Nice...) et retour avec une escapade au théâtre de verdure de Toulouse (Médaille d'Or de la ville...)... 25 et 26 juillet participation au festival international de folklore de Saintes (FISAIC)...

1977 : Nîmes, festival dans le cadre de la Feria (une ambiance extraordinaire...),

1978 :  Festival de Châlons-sur- Marne, mais aussi de Choisy-le-Roi (dont le maire est un Limousin, Fernand Dupuy...),

1980 : en juin, participation au festival international de Mulhouse, le groupe représente le Limousin en Alsace, aux cotés des Bretons, des Provençaux, des Landais, etc. Novembre de la même année, mariage du vin nouveau et de la châtaigne à Le-Champ-sur-Layon (Angers) avec comme parrain Raymond Poulidor...

1981 : Festival de Blois, le groupe retrouve les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes...

1981 : Manifestation à Flers (Orne)... Puis échanges et fraternité lors du jumelage entre Limoges et Grodno...

Des relations privilégiées avec Nice, capitale de la Cote d'Azur, où l’Églantino a participé à quatre reprises (1949, 1952, 1966, 1976) au plus célèbre Festival International de Folklore des Provinces françaises, où seuls deux groupes nationaux étaient présents parmi une trentaine de groupes étranger sélectionnés, en provenance de plus de vingt pays...

Sur une idée et la direction du Président de l'Eglantino do Lémouzi, l'histoire du groupe d'hier à aujourd'hui a été réécrite avec la participation de Marcel Yserd, Christiane Rabret, Laurent Georges, Gaby Artige, d' Eric Rougier pour l'occitan. Mise en page, adaptation et rédaction pour le site, Jacques Maugein, en supports : les archives du Groupe et de très nombreuses coupures de journaux (le Populaire du Centre, l'Echo du Centre, Info magazine et de la revue de l'UAICF, etc.).

Crédit photos : images d'archives du groupe, de Marcel Yzerd, de Jean Claude Lavoute, de Gaby Artige & de Jacques Maugein.

J@MGN